Cueillir la branche en fleurs …

Soit l’exemple suivant, tiré du recueil de Shi Bo (A Celui Qui Voyageait Loin, Paris, ed. Alternatives, 2000) :

« Ne regrette pas les vêtements cousus au fil d’or

Il faut chérir la jeunesse éphémère

N’hésite pas à cueillir la branche en fleurs

Il sera trop tard lorsqu’elle sera fanée » (Du Quioniang)

Si « Carpe Diem » est un impératif, le « ne regrette pas … », le « n’hésite pas … », le « il faut … » voire « il sera trop tard » sont eux aussi tournés vers l’avenir ; il n’y a pas de jugement, même implicite, une injonction pour chaque sujet à ne pas s’arrêter à sa situation particulière et à généralement jouir sans délai des fruits de la vie avant que ceux-ci ne soient devenus amers. Il ne s’agit pas non plus de placer cette recommandation sur un arrière-plan civilisateur ou d’organisation sociale, c’est dire « devant toi, ne choisis pas de nuire à ta vie ». Peut-être y verra-t-on une maxime du bonheur – il n’est pas sûr que ce soit l’intention première de cette lointaine parole.

1 commentaire à “Cueillir la branche en fleurs …”


  1. 0 Lory Briggeman 8 mar 2011 à 14:32

    Thank You for this article and please allow me to have the chance to express my satisfaction with Host Gator web hosting. They offer professional and instant support and they also offer many HostGator discount coupons.

Laisser un commentaire



La demoiselle et sa plume |
Au p'tit livre |
fanfala |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ma vie a moi
| Français sans fautes
| le livre du loup